Libelle

Refresh2Cloud – Créer des systèmes de test

Le premier pas dans le cloud : les environnements hybrides sont en vogue

Le déploiement de SAP dans le cloud pénètre lentement mais sûrement le marché. Certaines entreprises hésitent encore à retirer complètement les systèmes de production de leur propre infrastructure. Les raisons en sont souvent un mélange de raisons techniques, commerciales et, surtout, psychologiques. Nous avons examiné comment nos clients utilisent déjà le cloud aujourd’hui en relation avec les environnements SAP.

Ce que nous percevons est une tendance aux scénarios hybrides comme un premier pas vers le cloud: les entreprises continuent souvent à exploiter des environnements productifs dans leurs propres datacenter, mais les systèmes de test sont exploités par l’un des fournisseurs de cloud bien connus.

Faire fonctionner les systèmes de test dans le cloud: certaines choses seront différentes, beaucoup de choses seront plus simples. Grâce aussi à des copies de systèmes automatisés.

L’exploitation de ces systèmes dans le cloud n’est pas plus complexe que leur exploitation en interne. En ce qui concerne l’administration des infrastructures, un peu différente peut-être, mais pas plus compliquée.

Ce qui reste également inchangé, ce sont les exigences des services spécialisés vis-à-vis de ces systèmes. Cependant, il devient plus facile de les satisfaire : Temporairement plus de performance, par exemple à des fins de reporting/analyse, ou encore des données toujours fraîches pour les tests/intégration, de préférence anonymisées conformément au RGPD, mais également réduire les temps d’arrêt ou les rendre inexistants pendant le rafraîchissement des données.

Certains de nos clients ont déjà fait de très bonnes expériences avec la combinaison Cloud & Libelle SystemCopy. Le principe de base de la solution elle-même est d’alimenter automatiquement les systèmes non productifs avec les données de production. La copie de système fonctionne de bout en bout en appuyant sur un bouton, y compris tous les prè- et post-opérations et cela fonctionne également dans le cloud.

Refresh2Cloud : l’optimisation du cloud pour Libelle SystemCopy (LSC)

Refresh2Cloud étend la solution standard LSC avec des tâches supplémentaires spécifiques. Ainsi, les systèmes utilisés dans le cloud peuvent être adaptés automatiquement. En fonction de la progression du rafraîchissement du système, le LSC modifie dynamiquement les performances du processeur et d’autres paramètres, par exemple, et les réinitialise à leurs valeurs initiales une fois le rafraîchissement terminé. Les tâches autour de BDLS ou TemSe, ainsi que les tâches d’exportation/importation, qui peuvent être massivement parallélisées, en sont des exemples. Cela permet de réduire au minimum la durée d’exécution et donc le temps d’arrêt des environnements cibles lors du rafraîchissement du système.

Toujours avec vous : l’anonymat selon le RGPD.

Non seulement depuis l’entrée en vigueur du RGPD, les mécanismes d’anonymisation sont devenus partie intégrante des mises à jour du système. En combinaison avec le Libelle DataMasking, le LSC assure l’intégration transparente d’une anonymisation cohérente des données avec un temps de traitement rapide. Le résultat : des valeurs réalistes avec lesquelles les développeurs, les analystes, les participants externes et les participants à la formation peuvent travailler.

Vous souhaitez en savoir plus sur le thème du cloud ? Lisez ici ou

Le déploiement de SAP dans le cloud pénètre lentement mais sûrement le marché. Certaines entreprises hésitent encore à retirer complètement les systèmes de production de leur propre infrastructure. Les raisons en sont souvent un mélange de raisons techniques, commerciales et, surtout, psychologiques. Nous avons examiné comment nos clients utilisent déjà le cloud aujourd’hui en relation avec les environnements SAP.

Ce que nous percevons est une tendance aux scénarios hybrides comme un premier pas vers le cloud: les entreprises continuent souvent à exploiter des environnements productifs dans leurs propres datacenter, mais les systèmes de test sont exploités par l’un des fournisseurs de cloud bien connus.

Faire fonctionner les systèmes de test dans le cloud: certaines choses seront différentes, beaucoup de choses seront plus simples. Grâce aussi à des copies de systèmes automatisés.

L’exploitation de ces systèmes dans le cloud n’est pas plus complexe que leur exploitation en interne. En ce qui concerne l’administration des infrastructures, un peu différente peut-être, mais pas plus compliquée.

Ce qui reste également inchangé, ce sont les exigences des services spécialisés vis-à-vis de ces systèmes. Cependant, il devient plus facile de les satisfaire : Temporairement plus de performance, par exemple à des fins de reporting/analyse, ou encore des données toujours fraîches pour les tests/intégration, de préférence anonymisées conformément au RGPD, mais également réduire les temps d’arrêt ou les rendre inexistants pendant le rafraîchissement des données.

Certains de nos clients ont déjà fait de très bonnes expériences avec la combinaison Cloud & Libelle SystemCopy. Le principe de base de la solution elle-même est d’alimenter automatiquement les systèmes non productifs avec les données de production. La copie de système fonctionne de bout en bout en appuyant sur un bouton, y compris tous les prè- et post-opérations et cela fonctionne également dans le cloud.

Refresh2Cloud : l’optimisation du cloud pour Libelle SystemCopy (LSC)

Refresh2Cloud étend la solution standard LSC avec des tâches supplémentaires spécifiques. Ainsi, les systèmes utilisés dans le cloud peuvent être adaptés automatiquement. En fonction de la progression du rafraîchissement du système, le LSC modifie dynamiquement les performances du processeur et d’autres paramètres, par exemple, et les réinitialise à leurs valeurs initiales une fois le rafraîchissement terminé. Les tâches autour de BDLS ou TemSe, ainsi que les tâches d’exportation/importation, qui peuvent être massivement parallélisées, en sont des exemples. Cela permet de réduire au minimum la durée d’exécution et donc le temps d’arrêt des environnements cibles lors du rafraîchissement du système.

Toujours avec vous : l’anonymat selon le RGPD.

Non seulement depuis l’entrée en vigueur du RGPD, les mécanismes d’anonymisation sont devenus partie intégrante des mises à jour du système. En combinaison avec le Libelle DataMasking, le LSC assure l’intégration transparente d’une anonymisation cohérente des données avec un temps de traitement rapide. Le résultat : des valeurs réalistes avec lesquelles les développeurs, les analystes, les participants externes et les participants à la formation peuvent travailler.

Vous souhaitez en savoir plus sur le thème du cloud ? Lisez ici ou CONTACTEZ-NOUS !